Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 août 2017 1 14 /08 /août /2017 04:54
ARWC 2017 Cowboy Tough Wyoming - NATUREX 5e équipe mondiale

Voilà 11 mois après la naissance de mon petit Valentin, je parviens enfin à cet objectif : les championnats du monde de raid. Avec mon équipe NATUREX et mes super co-équipiers Seb, Thomas et Colo. Une très belle aventure, un très beau parcours avec 2 beaux treks, et de belles portions de VTT, un régal en packraft, pas tant de route que ça...

Une aventure qui se termine bien puisque nous finissons 5e à 7 min des 4e, malgré quelques déboires en course, d'abord Colo qui se fait piquer par un insecte et tombe dans les pommes pendants quelques minutes, puis Thomas qui sera à la peine dès la fin du 1er treck et pour toute la course... Un Seb royal du début à la fin...

Contente donc, avec un p'tit poil de déception, c'est comme d'hab : on aurait pu faire mieux!

ARWC 2017 Cowboy Tough Wyoming - NATUREX 5e équipe mondiale
ARWC 2017 Cowboy Tough Wyoming - NATUREX 5e équipe mondiale

Voici le compte-rendu de notre aventure, publié par Seb sur le site 400 Team... Je fais ma flemmarde...

 

Championnats du monde 2017, Wyoming USA.
C'est dans le village station de Teton dans le parc du même nom que le départ de cette ARWC est donné le jeudi 10 août à 13h. 65 équipes au départ dont 3 françaises. Ambiance montagne avec de grands sommets enneigés.

Section 1: Course d'orientation 7km
Il fait beau et chaud et nous nous élançons très rapidement On se trouve dans le groupe de tête, le rythme est un peu rapide pour sandrine mais on s'accroche et bouclons ce prologue dans les 10 premiers.

Section 2; Course sur route 10km
C'est la section dont Sandrine fait des cauchemards depuis plusieurs semaines déjà... On est en compagnie des copains de LSN et le rythme est bon... enfin sur la première moitié car petit a petit notre montagnarde peine et on ralentit un petit peu sur la fin pour finir avec les japonais. Elle est soulagée et on ne l'entendra plus se plaindre jusqu'à la fin...ou presque!

Section 3: packraft 30km
On réalise une bonne transition puisqu'on embarque en compagnie de Silva juste derrière les champions du monde Seagate et devant les copains de LSN qui nous avaient tous semé sur la route.
On descend la snake river et c'est très agréable. On enchaîne des rapides de classe 1 ou 2 avec réussite et on se régale. De plus on est plutôt performant. Les écarts avec la tête de course sont plutôt faibles.

Section 4: Trek 62km
Apres une transition très moyenne, on démarre la premiere section décisive du raid en compagnie toujours des copains Lozeriens. Ca grimpe sec et on met un bon rythme durant 30mn quand tout à coup Colo qui traîne un peu derrière se plaint. Notre Dr <Sigouine>, comme il l'appelle ici vient de se faire piquer par un insecte... Et pour l'avoir déjà vécu il y a 4 ans au USA, cela peut tourner mal. Il tourne de l'oeil et bafouille. On l'allonge et lui donne immédiatement un antistaminique. Il part petit à petit, on tente de le maintenir conscient en lui parlant et en lui donnant quelques gifles mais c'est peine perdue... Durant 2 longues minutes, il est inconscient. Un photographe est témoin de la scène comme de nombreuses équipes qui passent... Heureusement Après une nouvelle belle gifle, il revient à lui sans se souvenir de quoi que ce soit depuis qu'il est allongé... Colo vient de nouveau de ressusciter, on patiente un peu, il retrouve ses esprits et on repart 30 à 40 minutes plus tard... Ouf. 
Du coup revenu de nul part, on décide d'attaquer fort et comme on remonte un paquet d'équipe, cela nous donne un moral d'acier. Nous sommes sur une longue crete et les paysages au coucher de soleil sont magnifiques. En début de nuit on a repris les copains de LSN, qui s'accrochent pour continuer avec nous. Puis les Estoniens, Swedish, Tikki tour... On réalise que les chemins cartés ne sont pas réels et on reste sur la crete. Apres avoir enfin récupéré l'eau dans un ruisseau, on repart toujours suivi de Swedish mais sans LSN. Tom commence à peiner un peu mais on continue à bonne allure pour reprendre Silva et AMK... On en revient pas. La forme est la c'est sur, on termine la section un peu plus relaxe car Tom est moins bien mais au petit matin nous pointons juste à 30 mn de Seagate, déjà en tête. On pensait FMR devant mais non, sans doute une erreur de crete durant la nuit.

Section 5: VTT, 133km
On réalise une tres bonne transition puisqu'on repart avec Swedich, pour ensuite les doubler dans la descente du début. Il fait froid mais le soleil se lève rapidement pour nous réchauffer. 100km de route dans de grandes lignes droites pour démarrer... On fait des relais à trois et Tom tente de se refaire la sante dans les roues. On doit faire du 30 de moyenne!!! On lâche les Suédois et on fait un bout de chemin avec des americains du coin puis on les lâche aussi. On est alors 4ème. Mais les ennuis commencent lorsqu'on quitte la route pour monter sur des pistes... 
On passe tout d'abord à côté d"une balise sans la voir... Un aller retour gratuit et 20 mn de perdu et puis c'est un sentier qu'on ne trouve pas et on s'enfonce dans la forêt en poussant et portant le vtt, la direction n'est pas bonne mais on insiste comme des débutants... Au bout d'une bonne heure, la lumière revient dans notre cerveau et on fait demi tour pour se recaler et trouver le bon sentier, la base quoi!!!!! Les ennuis continuent, Tom se met à vomir plusieurs fois et il est au plus mal. On termine la section tranquillement, et à la transition on retrouve les 2 autres équipes francaises qui partent déjà pour le trek suivant et d'autres équipes qu'on pensait ne plus voir... De plus, on ne peut repartir de suite car Tom doit récupérer. Il s'allonge sous un camion et boit du coca. Sandrine va dormir dans un coin. On reste 1h15 sur place. Pas loin de 3h de perdu sur l'ensemble, Sandrine a un gros blues lorsque l'on repart malgré le bon hamburger avalé!!!!

Section 6: Trek 65km
En fait elle s'est mal réveillée et la déception de la section précédente lui provoque des problèmes respiratoires. C'est a son tour d'être accrochée à la laisse... Cette section est sauvage, on suit un sentier qui disparaît puis réapparaît. C'est pas toujours évident mais on oriente proprement. Notre rythme est moindre que lors du premier trek mais on est régulier. Tom va mieux et Sandrine aussi. Le CP9 est très compliqué, de longs azimuts dans une foret dévastée, l'orage n'est pas loin, la nuit tombe, ambiance raid aventure sauvage, il ne manque que les ours ! On colle au relief, on est plutôt bon sur ce coup et cela se confirme car peu après cette balise 9, on retrouve FMR et les Estoniens... On galère en compagnie des francais pour trouver le sentier suivant de l'autre côté de la rivière. FMR semble ne pas vouloir faire route commune, ils accélèrent et nous restons à notre rythme. On est cette fois toute la nuit sur un sentier de montagne plus ou moins évident a suivre. Nouvelle bonne nouvelle au milieu de la nuit lorsqu'on reprend LSN. Ils dorment dans le froid dans leur couverture de survie. Peu après on traverse à nouveau une rivière sur un tronc d'arbre en travers pour éviter de se mouiller... Colo le funambule dijonnais glisse et se retrouve en mode nageur! Vu le froid ambiant, on décide de stopper net et de lui laisser le temps de se changer. Surprise les américains d'AMK passent devant nous, encore une bonne surprise. Décidément ces longs treks nous réussissent bien. On est a nouveau dans la course. Plus tard dans la nuit on retrouve FMR toujours dans le doute côté orientation et on fait un bout de chemin à 3 équipes françaises. FMR et LSN font une nouvelle erreur peu de temps après, nous trouvons la bonne piste mais c'est a notre tour ensuite d'en faire une. Finalement on boucle au petit matin le samedi cette section, le soleil se lève et nous rechauffe...

Section 7: VTT, 57km
On décide de dormir 1h au soleil au bout de quelques kms dans un village. Cela nous fait un bien fou. On repart dans les roues de Colo en forme olympique. C'est une vraie section de vtt avec de grands cols à franchir. Petite frayeur sur le vélo de sandrine car elle a perdu une vis de son étrier de frein avant qui balotte, 10 mn de plus et elle perdait la 2eme condamnant son frein avant... On repart pleine balle dans des ascensions au pourcentage affolant sur piste. On dépose les Estoniens qui nous avaient doubler durant notre pause, on revient sur les Americains et on aperçoit au loin les Lozeriens. Notre moral est au top d'autant que la descente finale sur le TA est fabuleuse. Single en balcon, descentes en lacet. Une des plus belles du circuit arws qu'on ait jamais fait. Sandrine nous impressionne et nous suit sans problème.

Section 8: Cordes Speleo
On retrouve FMR sur cette section à nouveau signe de notre excellente avancée à vtt. On débute par un beau rappel de 60m sous une chaleur étouffante puis on visite une petite cavité étroite par endroit. On fait le plein d'eau et repartons 5ème au plus vite pour la section de folie de 265km de vtt juste avant LSN AMK et les Estoniens qui reviennent forts et quelques minutes apres FMR. La bataille continue!

Section 9: Vtt 265km
Début sur la route vent de face... Tom a perdu ses muscles et ne peut prendre les relais. LSN et AMK reviennent très vite et on fait route à 3 équipes ce qui est une chance pour nous. On essaie de s'organiser mais c'est la pagaille ce qui énerve considérablement Max et Niko... Les américains proposent même à LSN de nous lâcher. Vous imaginez leur réponse:) On quitte la route pour de magnifiques pistes dans des décors de fou. L'Amerique dans toute sa splendeur. De belles falaises dans des entendues infinies et sauvages. On s'accroche mais Tom vomit à nouveau et on laisse nos locomotives partir sans nous. On repart à notre rythme. Colo est toujours très fort et tracte Tom. La nuit tombe et le sommeil nous gagne. On décide de dormir 1h au CP suivant dans une petite ville à l'abris du vent mais dans le froid. Surprise à notre réveil de voir FMR arriver après une nouvelle erreur d'orientation. Les Estoniens se sont posés comme nous. On repart juste avant eux. Sandrine n'est pas très réveillée... On roule doucement...je me retourne... elle n'est plus la. Grosse inquiétude, je fais demi tour au plus vite. Est-elle tombée? 500m plus loin je la retrouve allongée confortablement à côté de son vtt!!!! Madame vient de s'octroyer sans rien dire à personne une sieste flash! Je la réveille difficilement et elle ne se souvient de rien... On repart et on rigole bien! 
La suite de cette nuit, c'est une traversée désertique interminable avec une carte bien difficile à lire. Les Estoniens nous remotivent en nous doublant mais que c'est difficile de lutter contre le sommeil. On retrouve même des kms de piste en tôles ondulées qui nous font mal au corps. Au lever du jour, nous retrouvons aussi notre lumière. On roule non loin des Estoniens et on a la bonne surprise de voir arriver derrière nous LSN et AMK!!!! On a finalement réalisé une bonne nuit comparée aux autres.... Malgré un mauvais choix de notre part sur la fin, on termine plus ou moins à 4 équipes cette section d'anthologie vers 8h du matin le dimanche après plus de 16h de selle. Les deux équipes de Suédois 2eme et 3 ème du raid ne sont plus très loin devant. Quel suspens!

Section 10; Packraft 60km 
On marche sous un soleil de plomb pour rejoindre un premier grand lac. Les Estoniens et Americains se plantent un peu et on embarque sur l'eau juste derrière LSN en 5ème position. On a du mal à prendre le bon cap mais Tom prend la carte et la bonne direction. On pagaie fort avec Sandrine et les garçons ont du mal à tenir le rythme. Malgré tout les Estoniens sont lâchés et AMK ne nous reprend pas. Par contre LSN s'envole... On passe un barrage pour rejoindre le Fremont canyon et la c'est du haut vol, du packraft de fou ou l'on doit descendre des rapides 2-3, passer dans des trous de souris dans un chaos rocheux. Tom baigne, on doit vider les bateaux plusieurs fois mais on se régale. On ressort du canyon avec les Ricains pour une longue transition sur route. On choisit de garder les bateaux en l'état mais l'orage se lève et le vent violent manque d'emporter nos rafts! On les dégonfle et on les mets sur la tête en guise de veste.... On trottine et c'est un chassé croisé avec AMK. On embarque à nouveau sur un lac et les Americains nous lâchent en prenant une passe interdite sur la barrage. On embarque alors sur une nouvelle rivière à la nuit tombante et sous la menace des orages. On decide de s'habiller chaudement. Colo et Sandrine très frileux enfilent les tenues de peintre étanches. Avec la nuit le sommeil nous tombe dessus. On se fait peur en croyant avoir raté la transition mais finalement on la trouve. le kayak de nuit c'est toujours très stressant... Hélas on apprend la très mauvaise nouvelle de l'abandon de LSN sur hypothermie de Maxime. Nous sommes sincèrement tristes. Cette course nous aura encore rapprochée. Dans une saine concurrence, on aura su s'aider par moment et se motiver. Benj, ce grand bonhomme, prend même le temps à cette transition de nous galvaniser pour le vtt final...

Section 11: VTT 50km
Motivé à bloc, on sait les Suédois et américains pas loin, on part fort... Mais très vite mon corps me réclame de dormir, et Tom à force de ne rien manger a encore moins de muscle... Sandrine joue son rôle d'aboyeur. Elle me réveille quand elle parle de pizza... La montée sur Casper Moutain est interminable. On voit des frontales au loin. Vers minuit-1h, on atteint enfin le CP35 qui précède la longue descente vers l'arrivée. On enfile nos vestes quand surprise nous voyons arriver l'équipe Swedish à contre sens... Sauf que, ils ne sont que trois, pas de féminine!!!!!!!! On gueule: He Guys, you are three! ils nous répondent no four...No you are three... Je les suis à fond dans la descente durant 2km, et pas de nana en vue... Ces voleurs de 4ème place ont fait demi tour après avoir depasser le poste en disant à leur féminine de commencer la descente... je les laisse partir et attend mes camarades. Ils ne veulent pas faire la descente, trop dangereux avec le manque de sommeil. Moi le sommeil il m'a quitté tant SAFAT m'a énervé... 
Du coup on franchit la ligne d'arrivée en 85h06 (Silva 2eme en 83h48...) avec un sentiment contrarié par cette histoire finale et pourtant on peut être fier de cette nouvelle 5eme place en championnat du monde compte tenu de tout ce qui nous est arrivé... Notre force reste et restera notre mental qui nous permet de rebondir sans cesse. Le podium n'a jamais paru si proche...

Les organisateurs nous ont proposé un beau tracé bien varié. Certes beaucoup de route à vtt mais c'est le terrain qui l'imposait. 
Je suis fier également de mes coéquipiers. Colo et Sandrine auront été très fort quasiment du début à la fin. De vrais moteurs et un état d'esprit au top . Tom aura su prendre sur lui et lutter sans cesse. Faire un raid comme celui ci en étant mal, en vomissant, sans s'alimenter... he bien chapeau l'artiste car il faut un sacre mental!

Nous tenons à remercier Naturex, notre partenaire principal sans qui tout cela ne serait possible. Ainsi que Cycle Louison de Beaumes de Venise, Squirtlube France, Les boulangeries Marie Blachere, Maxpaddle et Mt Ventoux. 
#Naturex #CyclesLouison #Squirtlubefrance #MarieBlachere #Maxpaddle#MtVentoux

On se retrouve en 2018 pour de nouvelles aventures...

L’image contient peut-être : une personne ou plus et plein air

Partager cet article

Repost 0
Published by Sandrine - dans Raids
commenter cet article

commentaires

odq92qae

Recherche