Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 septembre 2012 6 22 /09 /septembre /2012 15:48

P1010104.JPGQuelle semaine riche et forte en émotions, pendant laquelle on sort de la 'vraie vie'  (le boulot, dodo, activités sociales et sportives, la boulangerie, les voitures...) pour vivre une aventure hors du temps et de l'espace à 4 : mon Den's bien sûr, et Benjamin et Olivier de Lozère Sport Nature.

 

500km, + de 20 000m de D+, à répartir entre trail, VTT, Kayak, mais aussi haute montagne, raft, canyon... En non stop, jour et nuit, avec seulement 2 temps de repos de 4h imposés. Un parcours absolument superbe concocté par Pascal Bahuaud, l'organisateur de ce raid magnifique que nous suivons depuis la 1ère édition, et qui est cette année la finale du circuit ARWC, championnat du monde de raid.

 

Autant dire que cette année, les meilleures équipes internationales s'affrontent sur notre terrain de jeu favori, les Alpes : Seagate, Thule, Silva, FJS, mais aussi les français Quechua, Lafuma et bien sûr RaidLight avec 2 équipes au départ.

 

7988621129 d0a39739f4 b6 mois après la naissance de Capucine, le pari pour moi était d'être au niveau de cette compétition pour le meilleur résultat possible pour notre équipe, emmenée à l'orientation par l'excellent Benjamin Monier. Pari gagné, je me sens complètement à l'aise tout le long du raid, pas de coup de mou, la forme physique et le moral. Et notre équipe, après plusieurs rebondissements, termine 6e de cette compétition.

 

Pourtant ça démarre plutôt mal : la veille du départ, Den's et moi avons la gastro, petit cadeau d'au-revoir laissé par notre Capucine. Vomissements et diarrhées, de quoi être en jambes...

 

Heureusement Ben assure grave pour le prologue, course d'orientation dans l'Argentière la Bessée, puisque nous terminons en tête du classement. Cela ne servira pas à grand chose pour la suite, puisque la section haute montagne (AR au col du Sélé) est neutralisée à 7h30 et qu'une bonne partie des équipes arrivera à terminer la section largement dans les temps.

 

C'est au trek suivant que notre équipe capote sérieusement. Den's a la diarrhée et surtout Ben ne se sent vraiment pas en forme. L'avantage c'est que je finis ma gastro tranquillement, elle passe complètement inaperçue entre Den's et Ben. Mais on est sérieusement à la traîne, et Ben me fait peur en restant par terre quelques secondes inconscient...

 

7988624166 ab3231c476 zOn va poursuivre comme ça au mental pendant les sections suivantes, heureusement Ben reste bien accroché à sa carte, et on arrive à remonter les équipes pour la mémorable section de raft sur le Guil.

 

Très très impressionnant! Heureusement lorsqu'on est en raid on se dépasse, donc je n'ai même pas eu peur, mais je ne suis pas sûre que je l'aurai fait hors raid, moi qui ai peur de l'eau... J'ai strictement suivi les consignes de mes coéquipiers à la lettre : rester à genoux au fond du raft et m'accrocher!

 

A269jRxCQAAbbsHOlivier à la barre a voulu faire une manoeuvre dans une cascade et je l'ai vu voler au -dessus de ma tête puis de celle de Ben pour tomber à l'eau...Je ne sais pas quel miracle il a réussi à s'extirper des tourbillons et à s'accrocher au raft, mais j'ai eu peur pour lui...

 

Au sortir du raft, et après un trek assez court, on arrive en début de nuit à la section kayak suivante : on doit respecter la dark zone (section de kayak interdite entre 20h et 6h45) et donc on a droit à un gros dodo de 5-6h (malheureusement un peu froid) dans nos merveilleux alupack (sic!).

 

raftSection kayak sur la Durance, j'ai pleine confiance en mon barreur Olivier, mais dans un rapide, on manque de vitesse car on arrive derrière 2 autres kayaks et on reste bloqué... c'est le passage à l'eau! Pas de pb, on a bien les pagaies, c'est reparti, on arrive juste un peu frigorifiés à la transition.

 

Un peu de trek, et on part enfin pour une belle section de VTT très roulante, au col de Parpaillon. J'ai des ailes, je me sens invicible, et je trouve que les gars n'avancent pas... mais il faut se méfier des contrecoups, alors je ronge mon frein et me range sagement à leur rythme. Dommage car nous sommes à la bagarre avec les Lafuma.

 

7987647208 a64e062368 cOn part ensuite sur un très beau trek dans le parc du Mercantour, après un coup de mieux en début de nuit, Ben fatigue vraiment et j'ai peur qu'il tombe dans le ravin à chaque pas. On s'arrête dormir 1/2 h, puis on repart bien plus en forme.

 

On doit aller chercher une balise au fond de ravines, à un croisement de ruisseaux et le roadbook indique qu'il faut les contourner. Ben étudie la carte et trouve le passage entre 2 grosses ravines... Malheureusement après une longue descente raide dans les broussailles, on est bloqué par une ravine quelques mètres au-dessus de la balise et on doit tout remonter.... Long conciliabule pour savoir ce qu'il faut faire, on décide de faire un grand tour pour contourner toutes les ravines. Résultat, plus de 4 heures perdues sur cette balise et le moral au fond du trou.

 

7998133121 92f75892b2 bAprès une très très longue transition, on repart en VTT en essayant de se motiver : on est resdescendu à la 18e place! En roulant on rattrape quelques équipes et le moral revient. On arrive enfin à la 2e assistance où un strop de 4h nous est imposé. Gros dodo de 2h30 et on repart pour la section trek / canyon de nuit.

 

On avait déjà fait la Clue d'Amen avec Juju il y a quelques années, et c'est bien marrant de le refaire de nuit. A l'entrée du canyon on nous prévient que l'eau est très froide, mais finalement avec ma combinaison 5mm ça passe très bien et je profite un maximum de ce beau canyon. On poursuit avec une belle section de cordes et un beau rappel de 100m pour arriver dans les gorges. Une petite marche en combi qui me vaudrait de beaux frottements derrière les genoux et à la culotte, et on arrive à la section kayak sur le Var.

 

A3MLB6VCAAASHhfSection mémorable, surtout pendant la nuit, 2h45 de bataille avec les rochers et les rapides. On pensait pourtant que cette section serait tranquille, car ouverte à la navigation la nuit, mais en fait c'est la guerre. Olivier et moi avons un éclairage très insuffisant et on a du mal à bien voir les rochers et où passer. A peine partis, le kayak se retourne déjà et je reste bloquée dessous quelques instants avant de réussir à m'extirper.

 

Ce n'est que le début d'une longue lutte, on tombe à l'eau un paquet de fois, et je suis chargée par Olivier de lui indiquer les manoeuvres à faire mais je ne vois pas très bien et mon niveau de lecture de rivière est bien insuffisant... Jamais je n'ai attendu le lever du jour avec autant d'impatience, ayant la sensation de prendre des risques à chaque instant...

 

7998133563 6fa3ba9779 zOn se prend même un piquet en fer qui nous fait encore une fois chavirer, Olivier restant coincé sur le piquet et hurlant à la mort... Moi, voyant les pagaies et le kayak s'éloigner, j'hésite quelques instants avant de de me jeter sur le matériel plutôt que de sauver le bonhomme....ça tombe bien finalement il s'en tire avec une belle éraflure (je l'imaginais déjà transpercé par la pique de fer)...

Bref une section de kayak éprouvante!

 

Les sections suivantes enchaînent trek et VTT, on s'en sort plutôt bien si ce n'est la lutte douloureuse contre le sommeil. La montée à la Madonne est un vrai calvaire de ce point de vue.

 

7988797975 2ba909ea52 zPuis on enchaîne sur la vallée des Merveilles, malheureusement Olivier souffre d'une périostite et traîne la patte.

 

Enfin le dernier VTT, on est à la bagarre avec les Lafuma et tant mieux, ça nous empêche de nous endormir! Malheureusement on prend une moins bonne option qu'eux et ils repassent devant. Ouf le dernier kayak avant l'arrivée, je n'ai rien compris sur ce kayak je crois que je dormais complètement et Olivier aussi. D'ailleurs on avait des dialogues complètement délirants et je suis encore étonnée qu'on ait tout de même trouvé l'arrivée!

 

8001178428 29c76b5e5b bAu final un très beau raid, merci à Ben, Olivier et Den's pour cette belle aventure, on a réussi à aller au bout malgré les embûches pour trouver finalement un beau résultat. Reste bien sûr un poil de déception avec le sentiment qu'on aurait pu faire encore mieux, on aurait pu être à la bagarre avec les équipes de tête, mais bien sûr on trouve toujours des 'si'.

 

Bravo à la 2e équipe Raidlight menée par notre ancien compagnon d'aventure Seb, qui termine 4e.

 

Et plus que jamais le parcours et les épreuves auront été magnifiquement choisies pour ce Raid in France, le plus beau raid qui existe dans ce format (à mon humble connaissance)

 

8008505424 93df1902ff o

Partager cet article

Repost 0
Published by Sandrine - dans Raids
commenter cet article

commentaires

les tsomba 30/09/2012 15:10

Juste la fierté d'avoir un brin de trail et de vtt avec vous avant :)

Sandrine 01/10/2012 15:16



c'était un plaisir, à refaire!



odq92qae

Recherche