Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
16 septembre 2017 6 16 /09 /septembre /2017 19:02
Trail du Tetras Lyre, à St Andéol

Après avoir surveillé la météo toute la semaine, finalement ce samedi s'annonce correct, quoique un peu frisquet... et j'ai bien envie d'aller faire un petit trail car je me sens plutôt en forme. Le trail du Tetras Lyre est tout à côté, et le parcours a l'air bien sympa, même si je connais à peu près tout, l'enchaînement est chouette.

Je me fais donc bien plaisir sur ce parcours de 36 kms et 1950m, que je boucle en 4h09min.

Et je finis 1ère Féminine (10e scratch).

Repost 0
Published by Sandrine - dans Trails (courses)
commenter cet article
14 mai 2017 7 14 /05 /mai /2017 18:38
Trail d'Uriage

Enfin je vais pouvoir inscrire un trail dans la rubrique 'course'... ca faisait un moment que je n'avais pas fait de compétition de trail, et pour ma 'reprise' je suis plutôt contente : bonnes sensations, je me suis fait plaisir, pas de douleur ou de ras le bol, bref nickel, un peu de fatigue à la fin quand même normal!

Trail assez modeste : 32 kms et 1590m de D+

ET le résultat : 1ère Femme en 3h22 (26e au scratch)

Repost 0
Published by Sandrine - dans Trails (courses)
commenter cet article
24 octobre 2015 6 24 /10 /octobre /2015 08:00
Grand Raid de la Réunion - Diagonale des Fous

10 ans depuis ma dernière fantastique aventure à la Réunion.... Alors j'avais surtout peur d'être déçue et d'écorcher un souvenir tellement parfait...

Pour cette édition 2015, l'ultra-trail de la Diagonale des Fous affiche 164 kms et 9920m de D+, de St Pierre à St Denis.

J-1, je suis plutôt en mode stressée, j'ai mal au ventre depuis plusieurs jours et les 2 petits tours tranquilles d'avant-course ne me rassurent pas du tout sur mon état de forme.

Etude du parcours : les 40 premiers kms de St Pierre à Mare à Boue sont très roulants, avec beaucoup de parties de routes et de gros chemins en plat montant... très dur pour moi, surtout si je ne suis pas en forme! Après c'est un long passage dans le cirque de Mafate (+ Cilaos + Salazie), en montées / descentes splendide. Puis encore 40 kms d'alternance sentiers / routes ou pistes peu intéressants, surtout lorsqu'on sort des splendeurs de Mafate.

Grand Raid de la Réunion - Diagonale des Fous

Départ le jeudi à 22h. Impressionnant. Un monde incroyable. Une ambiance terrible. J'ai droit au SAS Elite, et c'est pas mal du tout de partir aux avant-postes, surtout que j'ai réussi à faire entrer également Den's.

La première heure ne se passe pas trop mal, exclusivement sur routes, les sensations ne sont ni très bonnes, ni mauvaises. Et puis c'est un mal violent de ventre qui me tombe dessus et ne me laisse que peu de répit dès qu'il s'agit de courir... et jusqu'à Mare à Boue il faut courir vite! Alors c'est la galère, j'essaie de me forcer à courir mais j'ai l'impression d'avoir un ventre qui pèse 20 kgs. Den's a également un petit passage à vide mais se reprend et gentiment reste avec moi. Le moral n'est pas au top, je suis déçue puisque je vois bien que mes espoirs de perf sont irrémédiablement perdus, vue l'allure des premières...

Après Mare à Boue, c'est la montée au Coteau de Kervegen. Ouf enfin de la montée un peu raide, tout le monde marche et du coup je marche plus vite que les autres. ça fait du bien au moral de doubler. Descente sur Cilaos, on discute avec Denis dit Zinzin, journaliste à France 3, qui nous filme et nous fait bien rire. Le moral remonte, arrêt express à Cilaos et on est prêt pour profiter de Mafate. ça monte, et c'est tant mieux pour moi, je me sens bien physiquement. Dommage, c'est Den's qui a un gros coup de mou dans cette longue montée. On s'arrête à 2 reprises, et je le motive pour repartir, à un rythme plus tranquille. Le parcours dans Mafate est superbe, Marlat, Tamarins, Col des Boeufs, superbe sentier Scout, Grand Place, Roche Ancrée... J'ai toujours mal au ventre et ça nous freine pas mal dans les descentes et les parties roulantes, mais en montée ça va plutôt bien. Enfin on sort de Mafate par la terrible montée au Maïdo, entrecoupée par un ravito à Roche Plate. Den's accuse le coup à ce moment. Je lui dis de manger et boire (évidemment!) mais il me réclame un moment de pause et préfère les soins d'une gentille médecin (sic!)... Verdict 20 min plus tard, monsieur est en hypoglycémie, faut manger (ben tiens, quelle surprise!). Mais comme c'est le médecin qui lui dit, Den's mange gentiment et se sent enfin prêt à repartir. Allez, on en termine avec cette montée au Maïdo. Beau passage sur les crêtes avant une très longue descente jusque Sans Souci. Le moral n'est pas trop mal, enfin mon ventre me laisse tranquille et je peux courir! Et surtout j'ai annoncé à Den's qu'à partir du Maïdo il ne reste que 40 kms et 2000m de D+. Sauf que je me suis trompée dans mes calculs. On réalise peu après Sans Souci, qu'il nous reste encore 40 kms et 2000m d D+ alors c'est un gros coup au moral. Den's se tord la cheville et se déclare prêt à abandonner. J'hésite mais une petite voix me crie de ne pas l'écouter. On discute bêtement à l'arrêt pendant 30 min avant que je me resaisisse et que je lui dise qu'on continue de progresser en discuter. En faisant quelques pas à nouveau, l'évidence dans nos têtes, enfin : bien sûr qu'on ira au bout de ce foutu ultra, même si la fin du parcours n'est vraiment pas top, et bien sûr même si on a mal aux pieds (comme tout le monde!). Allez, on repart sur un rythme régulier, Possession, détestable chemin des Anglais, où on retrouve Nico Rambier, bien en souffrance. On s'excuse de ne pas l'attendre et je n'ai plus qu'une idée en tête : en finir, et le plus rapidement possible. Grande Chaloupe, Colorado, et enfin le stade de la Redoute.

Grand Raid de la Réunion - Diagonale des Fous

On termine donc ensemble en 36h cet ultra auquel on a pensé toute l'année, 8e fille pour moi, 102e au scratch, et 3e vétéran 2 pour Den's. Pas d'exploit, pas de rêve, pas le sentiment d'avoir tout donné, mais tout de même une belle aventure vécue à deux, et beaucoup d'expérience et de choses apprises, j'ai réalisé qu'il y avait beaucoup à faire pour progresser et qu'il y avait un gros gap avec les premières....

Parce qu'après s'être juré pendant la course que ce serait notre dernier ultra... On pense déjà au prochain!

 

 

Un grand merci à :

- Laure, ma soeur, qui a gardé nos deux petites pendant 8 jours, de manière fantastique

- Hélène, notre fidèle logeuse de la "Baleine Bleue", pour son accueil enthousiaste, les bons moments passés avec elle, les discussions avec Léo son fils, et son aide précieuse pour le départ et l'arrivée

- Benj qu'on a croisé pendant la course et qui nous a bien motivés

- et ceux qui ont pensé à nous, et à qui on a pensé : mon capt'ain Seb, Franck, Charles et Christine, Olivier... désolée de vous décevoir...

 
Repost 0
Published by Sandrine - dans Trails (courses)
commenter cet article
23 mai 2015 6 23 /05 /mai /2015 17:34

Pour un trail de reprise, autant se mettre un bel objectif : un trail de 80 kms, ça me parait parfait comme reprise de la compétition!

En tous cas, c'est un bon moyen de voir un peu où j'en suis dans ma remise au niveau... et j'avoue que je suis plutôt agréablement surprise, puisque je termine 2e femme derrière Irina Malejonock et 9e au scratch.

Sur la ligne de départ, je retrouve Irina et on commence à discuter... Bang, départ, je me dis qu'elle va rapidement me doubler mais on est au coude à coude alors on discute et on se fait des politesses. Je m'attends à ce qu'elle parte devant dans les 10 min, mais c'est très curieux, on part dans des grandes discussions comme si on faisait une sortie cool entre copines, et non seulement elle reste avec moi, mais encore elle a l'air de forcer plus que moi, en tous cas elle souffle dans les montées alors que je ne sens rien du tout! Bon du coup le temps passe plutôt bien et c'est tant mieux parce que les 25 premiers kms ne sont pas du tout folichons : du gros chemin bien roulant et de la piste. Heureusement le parcours s'arrange un peu aux abords des crêtes de la Montagne de Lure. avec quelques beaux panoramas et singles. On continue comme ça ensemble avec Irina pendant près de 60 kms, par moments je pars 100m devant elle, puis c'est plutôt elle...

Arrive la grande descente... sur une grosse piste beurk qui me semble longue! J'ai un petit coup de mou et j'aimerais bien ralentir un poil... quelques petites remontées ou passages plus techniques où Irina me met plusieurs mètres et il faut que je fasse l'effort de revenir... Je sens bien que le rapport de forces s'est inversé et qu'elle est plus fraîche que moi... A nouveau une remontée, je vois Irina me distancer à nouveau, et cette fois-ci je lâche l'affaire... Gros coup au moral, j'ai plus d'eau, j'attends avec impatience le ravito de Saint Etienne, annoncé à 4 kms, mais qui n'arrive toujours pas.. Ouf le voilà! Je m'octrois une petite pause, je sais bien maintenant qu'Irina s'est envolée alors je me concentre sur mon objectif : finir la course, sans vivre un calvaire et sans trop faire durer la fin! Heureusement on m'annonce 7 kms seulement avant le dernier ravito, avec une bonne côte mais ça ça me fait plutôt plaisir parce que ça veut dire que j'aurai le droit de marcher. Le moral revient, le ravito est déjà là, et encore une belle annonce : plus que 6 kms avant l'arrivée! Allez je termine, presque en pleurant à la vue de mes 2 filles, contente d'avoir rempli le contrat, contente de ma course tout de même, même si un moment j'ai cru la victoire possible. Contente de voir que ma vitesse était pas mal du tout, manque un peu de jus sur le long mais rien d'étonnant par rapport à mon entraînement qui est de tout même bien récent, avec très peu de sorties longues...

Le lendemain, Den's fait aussi sa course (16 kms), avec un très beau résultat : 6e scratch (et bien sûr 1er V2!). On gagne chacun une petite balle, ce qui nous vaut l'admiration de notre Capucine!

Et bien sûr un super we passé avec Cécile et Jean-Philippe au camping, et de très beaux résultats pour eux : Cécile gagne le Marathon, et Jean-Philippe gagne le 16kms!

D+ : 3400m

Distance : 77 kms

Départ : Forcalquier

Classement : 2e femme, 9e scratch (130 coureurs), en 9h51

Cote d'amour : ♥♥ (beaucoup de longueurs, entre de beaux passages)

Repost 0
Published by Sandrine - dans Trails (courses)
commenter cet article
1 septembre 2013 7 01 /09 /septembre /2013 18:34

ALG_6209.jpgC'est une course fabuleuse, un défi qui sonne bien : Traverser toute la chaîne de Belledonne, de Vizille à Aiguebelle, soit 147 kms et 11 000 m de D+ (dernière estimation de l'organisation).

 

Le parcours est absolument splendide, même pour quelqu'un qui connaît bien une bonne partie du tracé comme moi.

 

Des différents ultra que j'ai faits, c'est certainement celui où je me suis le plus fait plaisir, où je n'ai pas eu besoin de chercher des ressources morales pour finir. Mis à part les 15 derniers kms qui sont vraiment horribles (des petites bosses alors qu'on en a marre, puis 8-9 bornes de route!), tout le reste est superbe.


Oui, bien sûr il faut aimer les parcours techniques et les cailloux voire les rochers. ça tombe bien, c'est ce que j'aime!


Alors voilà, je termine la course en 34 h 23 min, 1ère Femme et 10e au scratch.

 

La veille de la course, j'avais le moral à zéro : un petit souci de santé m'oblige à une petite opération à la clinique... Pas vraiment top comme préparation de dernière minute, surtout que le médecin me déconseille fortement de m'aligner au départ. 

Mais ça fait 2 mois que je pense à cette course, et en plus l'organisateur Florent Hubert m'avait fait l'honneur de me demander d'être marraine... Alors tant pis, je décide de prendre le départ comme si de rien n'était, après tout au pire je risquais un abandon.

 

Finalement les sensations sans être extras ne sont pas si mauvaises que cela, et tout en restant prudente, je me dis que c'est bien d'être un peu têtue quelquefois... Un gros coup de mal au ventre vers la Brèche de Roche Fendue, mais sinon j'ai une chance du tonnerre.

 

Et je fais toute la course avec mon Den's, heureusement en forme malgré 2-3 coups de mou, et c'est quand même plus sympa de partager...

 

Je m'émerveille encore au passage des lacs Achard, puis Robert, puis David, puis Doménon, et je me fais bien plaisir dans la traversée jusqu'au Pas de la Coche, où Olivier et Alex sont venus nous encourager. 

Dommage je ferai de nuit la partie que je ne connais pas (Col Morétan, Super Collet...), et c'est vrai que le passage du Col de Morétan est tout de même ardu... Je me trouve nulle dans la descente sur le névé puis dans la caillasse, surtout que le balisage est dur à suivre de nuit... mais je crois que c'est le cas de tout le monde.

La suite reste encore bien technique, jusqu'aux 20 derniers kms... Dommage de finir par de la route, mais visiblement l'organisation n'avait pas le choix. 

 

En tous cas c'est une course qui mérite amplement le top de ma cote d'amour : ♥♥♥♥♥

Repost 0
Published by Sandrine - dans Trails (courses)
commenter cet article
30 juin 2013 7 30 /06 /juin /2013 18:41

DSC06916Le trail du Grand Duc est devenu une classique pour les Merlin- Béranger.  Avant (Capucine), on le faisait en solo, mais depuis l'année dernière on a trouvé un autre système pour contenter toute la famille : on prend la formule duo, et c'est Capucine qui fait office de bâton de relais au milieu du parcours.

 

Pas de chance cette année, on n'est pas très en forme tous les deux, surtout moi parce que j'ai une grosse trachéïte depuis deux jours, et c'est pas vraiment le top pour respirer convenablement. Heureusement, j'ai la partie la plus courte du parcours : 32kms et 2300m de D+.

 

Bon, finalement, après un début où je me sens bien faible et plus apte à rester dans un lit qu'à courir, avec les premiers rayons de soleil je prends du plaisir sans trop penser à la place, et je fais mon bonhomme de chemin. Après la dernière période pluvieuse ça fait quand même du bien de se retrouver en montagne par beau temps, même si la boue est omniprésente...

 

Je finis ma section honorablement compte tenu de mon état de forme, en 5h tout rond, étonnée d'en avoir déjà terminé avant le 'ras le bol" habituel des trails. Mal nul part, pas vraiment fatiguée, même pas envie de pleurer, juste je ne peux plus parler j'ai plus de voix.

Allez mon Den's, c'est à toi!

 

DSC06915Den's a un parcours beaucoup plus loin et plus roulant : 48kms pour 2600m de D+. Je le retrouve au ravitaillement du Sappey où il commence à être fatigué et à en avoir marre, il faut dire que la fin du parcours est nettement moins intéressante avec pas mal de pistes. Il se motive bien et termine sa section en 6h30.

Nous pensions terminer à la 3e place mixte, mais pas de chance, apparemment Den's se fait doubler dans le dernier km, et nous terminons un peu déçus à la 4e place.

 

 

Cote d'amour : ♥♥♥♥

Repost 0
Published by Sandrine - dans Trails (courses)
commenter cet article
26 mai 2013 7 26 /05 /mai /2013 17:18

ABC_4760.JPGJe m'étais inscrite sur les 84kms de la Maxi Race d'Annecy... 3 jours que je ne fais rien et regarde la pluie tomber en priant que les conditions s'améliorent pour ce dimanche. Parce que 84kms sous la pluie et dans la neige, c'est pas trop mon truc. Oui, je sais, je suis sensée être une raideuse endurcie avec un moral à toute épreuve, mais ça c'est ce que les autres croient... A J-2 la météo s'améliore un tout petit peu et je me remotive, y compris pour le lever à minuit (départ de la course à 3h à Annecy).

Samedi matin, il neige, Den's est parti faire le Grand 73 dans des conditions vraiment difficiles, le courageux. Il terminera les 60kms à la 19e place, et vraiment bravo dans ces conditions.

Finalement, la Maxi Race est annulée, par la Préfecture et compte tenu des conditions.

Aïe, je réfléchis ce que je vais pouvoir faire ce dimanche, Den's étant au repos, et je découvre alors ce trail de l'Oisans, qui est bien confirmé, avec un parcours de 40kms revu à 36kms.

Allez, je me pointe au départ d’Ornon le dimanche matin, et je ne le regrette pas. Le parcours de repli reste bien joli, avec une première boucle vers Chantelouve, puis une deuxième qui monte raide aux abords du refuge du Taillefer. Bien sûr les pieds sont trempés, et la descente dans la neige et la boue est bien glissante. Mais je découvre de jolies portions sur petits singles herbeux et compte tenu des conditions,  c’était vraiment bien. Et bien sûr, c’est toujours plaisant également de faire un bon résultat, je démarre la course en tête et finis sans être inquiétée. Mais par contre, je trouve tout de même ces 36kms bien fatigants, je peine dans la grosse montée, je ne suis pas au top dans la descente, et je me dis tout le long : ‘Heureusement que je ne fais pas 84kms’ !

 

Allez, c’est dans la poche pour ce trail de 36kms et 2400m de D+ à mon alti, en 4h51…

http://trailoisans.free.fr/

 

Cote d'amour : ♥♥♥♥

 

Repost 0
Published by Sandrine - dans Trails (courses)
commenter cet article
11 mai 2013 6 11 /05 /mai /2013 17:07

DSC06500En acceptant l'invitation de Clément pour ce trail organisé par Raidlight au départ de St Pierre de Chartreuse, j'avais à coeur de faire honneur à Raidlight.

 

Aïe, pourtant, je termine 4e Femme de ce trail, et c'est toujours un peu décevant de finir au pied du podium. Je m'en veux un peu de ne pas avoir plus forcé, et en même temps je termine quand même bien fatiguée, alors conditions difficiles ou entraînement encore léger en montagne, en tous cas il y avait plus forte que moi!

 

 

DSC06504Je m'imaginais un bon petit trail au soleil de Chartreuse, avec un beau parcours sur le Petit Som, le Charmant Som et la Pinéa.

 

En fait, il fait gris et froid, le parcours est revu, et quand on n'est pas sur la neige, c'est sur des gros chemins boueux qu'on patauge! Bon je m'y étais préparée mais c'est sûr que ce n'est pas le top du parcours pour moi. Et la fin de la montée sous le Charmant Som en plein brouillard me désole, d'autant que ma concurrente de Raidlight avec qui j'étais pendant la montée en profite pour s'échapper...

 

DSC06492

 

Allez je suis bien contente de voir ma petite Capucine au Col de Porte, et je prends patience pour finir honorablement sur ces gros chemins, avec dans la tête 2 idées fixes un peu trop prenantes:

1. la chanson 'sur le plancher une araignée se tricotait des bottes....' en boucle depuis le départ!

2. comment vais-je faire pour venir à bout des 80kms qui m'attendent dans 15 jours sur la Maxi Race d'Annecy!

 

 

DSC06517Je finis donc ces 42kms et environ 2500m de D+ en 6h06, 4e Féminie, et 28e au scratch...

Bravo à Raidlight pour l'organisation impeccable malgré les conditions difficiles.

 

DSC06524

Repost 0
Published by Sandrine - dans Trails (courses)
commenter cet article
10 mars 2013 7 10 /03 /mars /2013 18:06

DSC05805.JPGUn p'tit trail pour démarrer la saison... 46km et 2600m de D+, c'est quand même dur pour les pattes à la sortie de l'hiver!!!

J'aime bien le parcours du trail de la Sainte Baume, qui favorise au maximum les jolis singles et les points de vue magnifiques. Le dénivelé est réparti en 4 montées sur la crête de la Ste Baume,. Des passages un peu moins intéressants, en sortant de Riboux, ou versant nord de la Sainte Baume, mais le final est éblouissant, avec la remontée sur la Pas de Cugin, hélas je suis trop crevée pour vraiment en profiter.

DSC05814.JPGPour une fois, le démarrage se passe pourtant très bien, je me sens plutôt bien, la tête ne cogite pas, la montée jusqu’à la crête se fait sans encombre, je suis en embuscade juste derrière Mélanie, 2e féminine. Je zappe le 1er ravito, puis le 2e (certainement une erreur), tout va encore très bien pour la 2e remontée sur la crête, avant de descendre côté nord. Dans la remontée je rattrape Mélanie passant ainsi en 2e position, mais Karen revient également de l’arrière et nous rejoint. Aïe, ça redonne de la forme à Mélanie, et ont fait un petit bout toutes les 3. Les deux accélèrent à la fin de la montée, et justement j’ai un grosse baisse de régime, je n’arrive pas à suivre et les laisse partir. Dépitée, j’ai un gros coup de mou, je les vois partir au loin, alors que je me traîne sur le plateau… La suite sera beaucoup plus difficile pour moi, je me résous à ne plus les revoir, et pense juste à finir. Même si je sais très bien que le moral joue beaucoup dans l’histoire, j’ai eu un peu de mal à gérer la 4e position alors que j’étais en passe d’être 2e….

DSC05826.JPGAllez, dernière longue et raide remontée au Pas de Cugin, après il n’y a plus que de la descente… enfin officiellement, parce qu’en fait je me traîne pendant 3kms sur du plat (magnifiques singles, je pense à mon VTT !) avant la descente finale.

Bon je suis quand même bien contente,  j’ai un peu craqué, mais avec un peu plus d’entraînement long ça ira mieux. J’avais de très bonnes sensations sur les montées, et même sur le roulant qui n’est pas mon fort d’habitude, par contre je découvre qu’en descente j’ai énormément perdu !

 Je finis donc 4e féminine en 5h53…

http://traildelasaintebaume.free.fr/

Cote d'amour : ♥♥♥♥♥

 

 

Repost 0
Published by Sandrine - dans Trails (courses)
commenter cet article
22 juillet 2012 7 22 /07 /juillet /2012 16:38

P1000284.JPGLors de l'édition de la Sky Race 2010, dans la vallée de la Névache et la montée au Thabor, nous avions été enthousiastes du pacours concocté par l'organisateur Patrick Michel, certainement le plus beau fait lors d'une course.

Cette année, la Sky Race se déroule pour la première fois au départ de l'Argentière La Bessée. Tiens, ça me dit quelque chose (sic)...  Alors pourquoi pas passer un petit we sur le lieu de départ du RIF, avec au programme un entraînement trail le samedi pour Den's (sur une bonne partie du parcours de la sky race, sauf qu'il a la montagne pour lui tout seul et qu'il peut prendre des photos), et pour moi la course des Ecrins et ses 48kms et 3000m de D+.

P1000313.JPGEt l'occasion de faire du camping pour la première fois avec Capucine, expérience réussie, elle adore, même si elle se demandait un peu ce qu'était cette tente, et pourquoi on dormait avec elle... Du coup, nous on n'a pas trop dormi!

Mais heureusement qu'elle était là pour étudier la carte avec son Papa, déjà qu'il s'est un peu perdu...

 

P1000296.JPGC'est un peu dur pour moi de les laisser tous les deux dans la tente au petit matin, pour aller au départ de la sky race...

Je suis un peu déçue de ma course, car dès le début je sens que je n'ai pas les jambes, malgré les 3 derniers jours de repos... Le gateau au chocolat du petit déj me plombe aussi, c'était pas la bonne idée...

P1000299.JPGLe parcours débute par 1600m de montée, et dans ces conditions, ce n'est pas vraiment une partie de plaisir pour moi... J'ai l'impression de me faire doubler par tout le monde et d'avancer à vitesse d'escargot.

 

P1000302.JPGHeureusement après le passage du col et la première descente ça commence à aller mieux, et les montées suivantes passent beaucoup mieux, je recommence à doubler c'est bon pour le moral.

Je trouve même très sympa la dernière grosse montée et son ascension verticale au Pas de la Casse de l'Ase, alors qu'autour de moi, visiblement ça souffre...

P1000304.JPGJe ne dois pas être normale, quand c'est une montée tranquille et bien reposée, ça va pas, et quand ça devient raide, technique et après 5h de course, ça va très bien...

En tous cas le passage est de toute beauté, encore une fois le parcours est vraiment bien, malgré quelques petits passages de pistes moins sympas mais certainement inévitables, et des descentes que j'aurais aimées plus techniques...

P1000307.JPG 

7h13, j'en termine avec cette sky race, en étant 5e féminine et 73e au scratch...

 

Parcours : Départ depuis la mairie de l’Argentière la Bessée, direction sud par la 'voie verte'. On emprunte le pont de la D104 et on traverse la nationale.

 

P1000308.JPGLe sentier s’élève rapidement, redescend et remonte par le bois du Truc au dessus  du  petit village de la Roche de Rame  pour rejoindre le hameau du Lauzet.


Le tracé prend la direction du Cougnet pour s’attaquer ensuite au merveilleux vallon de Néal dans son écrin de verdure pour passer en bordure du lac et sortir au col.

 

P1000311.JPGOn descend ensuite sur les chalets de Clapeyton, avant de remonter au col des Ayes. On bascule pour rejoindre le Briançonnais et Plan Peyron, après une descente sur piste pas très sympa.

Le parcours remonte rive droite le long du torrent de l’Orceyrette pour sortir sur le lac et continuer sur le sentier des pêcheurs pour rejoindre les chalets de l’Orceyrette et d’Orcières, qui est le départ de la terrible montée du pas de l’Ase 2700m, le toit de cette Sky Race 2012. 

P1000323.JPG

La descente sur le lac de l’Ascension se fait en trace directe par le vallon de l’Alpavin depuis le col pour rejoindre le lac de l’ascension et traverser sur les crêtes du Queyrellets par un magnifique sentier en balcon. A partir de là une descente amène aux chalets d’alpage de l’Oriol de Ste Marguerite .

C’est  la piste forestière du bois de l’Ubac  accédant aux chalets  qui est utilisée pour la descente, pour enfin rejoindre  un petit sentier en bordure du Riou Sec. On sort enfin sur la piste de Beauregard  pour arriver au  plan d’eau de l’Argentière la Bessée.

 

 

 D+ : 3000m+, 48kms

Timing : 7h13

Carte : 3537ET Guillestre

Massif : Ecrins

Cote d'amour : ♥♥♥♥♥

 

 

Repost 0
Published by Sandrine - dans Trails (courses)
commenter cet article

odq92qae

Recherche